Close

16 mai 2019

Quel encadrement psycho-social pour les forces de l’ordre?

Question orale de Madame Nawal Ben Hamou, Députée fédérale, à Monsieur Pieter de Crem, Ministre de la Sécurité et de l’intérieur, concernant l’encadrement psychosocial des forces de l’ordre

Monsieur le Ministre,

Tout au long de la législature, je n’ai eu de cesse d’interroger votre prédécesseur sur l’encadrement psychosocial dont bénéficient nos forces de l’ordre. En effet, le métier de policier étant particulièrement stressant, il est primordial qu’un encadrement adéquat leur soit fourni pour prévenir les dépressions, burn-out ou même suicides.

Votre prédécesseur au fil de ses réponses s’est montré assez satisfait de l’encadrement fourni par la Stress team et le Service interne pour la Prévention et la Protection au Travail, estimant cet encadrement suffisant pour faire face aux demandes éventuelles de la police fédérale.

Si l’on en croit l’audit réalisé par la KULeuven sur la charge psychosociale au sein de la police dont La Dernière Heure a publié quelques résultats le 16 février dernier, ce n’est manifestement pas le cas ! Absentéismes, accidents de travail, agressions sont monnaies courantes et impactent le moral de nos fonctionnaires de police.

Mes questions sont dès lors les suivantes :

  1. Avez-vous pris connaissance de cet audit ? Quand sera-t-il rendu public ?
  2. Que comptez-vous faire pour remédier au mal-être prégnant dans la police ?
  3. En aout 2017, ni la Stress Team, ni le Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail, ne disposaient du personnel nécessaire pour remplir leurs fonctions tel que prévu par le Tableau organique. Leurs équipes sont-elles aujourd’hui au complet ?

Je vous remercie

 

Pieter de Crem, Ministre

Je suis au courant de cet audit. Un plan d’action est en cours d’élaboration sous la supervision du Commissaire-Général et en collaboration avec le Service Interne de Prévention et Protection au Travail de la Police Fédérale et les partenaires sociaux. Une fois ledit plan établi, il sera mis en œuvre.

 

En ce qui concerne le Service de prévention psychosociale du Service Interne pour la Prévention et la Protection au Travail de la Police Fédérale, le Tableau Organique est actuellement rempli. Depuis août 2017, deux collaborateurs ont rejoint le service et ont commencé leur formation, tandis que d’autres l’ont entre-temps finie.

 

En ce qui concerne le Tableau Organique du Stress Team, la capacité totale est de 20 personnes sur 21 prévues