Close

6 mai 2018

Proposition de résolution relative à la formation aux premiers secours des policiers.

Récemment, la Croix-Rouge de Belgique a lancé, avec les pompiers de Bruxelles, un module de formation court et gratuit de deux heures pour que davantage de citoyens soient en mesure de réagir face à une situation d’urgence. Il s’agit ici d’une formation accélérée étant donné que le module classique dure 15 heures. Il s’agit du BEPS, le Brevet européen de premier secours, une formation qu’organise la Croix-Rouge pour toute personne âgée de 15 ans minimum, dont le coût s’élève à 45 euros. Cette formation peut ensuite être, le cas échéant, complétée par celle de secouriste, qui nécessite 24 heures de cours supplémentaires. De telles formations, destinées au grand nombre, se justifient pour une simple raison: sauver plus de vies en cas de catastrophes. Ce constat avait déjà été dressé par les services de secours français après les attentats de Paris, mais ils ont trouvé une nouvelle résonnance à la suite des attentats de Bruxelles et Zaventem ce 22 mars 2016. En effet, lors des auditions qui ont eu lieu au sein de la commission d’enquête “Attentats terroristes” et qui portaient sur l’action de différents services dans le secours aux victimes lors de ces effroyables événements, les députés ont pu apprendre à l’occasion de l’exposé du chef du service de la Police des chemins de fer et du métro de Bruxelles, Jo Decuyper, que, le jour des attentats, les militaires déployés dans le cadre de la mission temporaire “Vigilant guardian” ont apporté une aide importante en fournissant aux victimes les premiers secours, notamment du fait de la formation spécifique relative au secours aux victimes d’explosifs qui leur a été prodiguée dans le cadre de leur déploiement dans des zones de guerre comme l’Afghanistan. Bien entendu, une formation aussi spécifique, qui se justifie dans le cadre d’une situation de guerre, serait disproportionnée eu égard aux besoins quotidiens de la police fédérale dans l’exercice de ses missions classiques.

http://www.lachambre.be/FLWB/PDF/54/1906/54K1906001.pdf