Close

1 décembre 2015

Proposition de résolution demandant à la Commission européenne de poursuivre l’examen de la Directive relative au congé de maternité

Actuellement, les inégalités entre les hommes et les femmes demeurent une réalité. Une réalité plus ou moins prégnante en fonction des régions du monde mais à laquelle l’Europe n’échappe pas.

Ces inégalités touchent évidemment la sphère économique avec non seulement une inégalité salariale toujours existante entre les hommes et les femmes mais aussi avec une présence toujours insuffisante des femmes aux plus hauts niveaux de décision.

Ces inégalités sont également importantes dans la sphère privée, notamment dans la difficile conciliation pour les femmes entre leur vie privée et professionnelle en raison non seulement du temps plus important qu’elles consacrent aux tâches ménagères mais aussi à leur implication souvent plus grande dans l’éducation de leurs enfants. Car, même si les mentalités ont fort heureusement évolué ces dernières années et si les hommes s’impliquent davantage dans la vie de famille, des inégalités persistent et il faut en être conscient.

On constate par exemple que, si le nombre d’hommes ayant pris un congé parental a fortement augmenté ces dernières années, passant de 2991 en 2002 à 30 118 en 2012, ce sont toujours les femmes qui représentent la grande majorité des travailleurs en congé parental, puisqu’elles étaient 87 292 dans ce cas en 2012.

Même si les progrès en matière d’égalité sont indéniables, le combat doit se poursuivre. C’est ainsi le cas en ce qui concerne la protection de la maternité.

Avec Gwenaëlle Grovonius, Fabienne Winckel et Philippe Blanchart, Nawal Ben Hamou a co-signé une proposition de résolution demandant à la Commission européenne de poursuivre l’examen de la directive relative au congé de maternité.

Retrouvez le texte intégral ici: maternité