Close

23 octobre 2014

L’essentiel? Défendre les travailleurs!

(photo prétexte: www.DH.be)

Suite à la polémique liée à un commentaire au cours de sa première intervention en séance plénière relayée en masse dans la presse, la Députée Fédérale Nawal Ben Hamou tiens à apporter une précision d’importance: 

« J’aurais aimé revenir sur l’essentiel de mon intervention de jeudi dernier. Sur la véritable discrimination que le gouvernement MR/N-VA souhaite faire subir auxemployés du secteur public. Car c’est bien cela, et rien d’autre, qui me préoccupait au moment de prendre place pour la première fois en tribune.

Oui, je suis profondément inquiète au sujet des économies que le gouvernement MR/N-VA compte faire au niveau du fonctionnement de l’État.

Je dénonce une véritable destruction des services à la collectivité. Les efforts prévus par le gouvernement MR/N-VA sont d’une brutalité jamais vue :
– une diminution de 20 % des frais de fonctionnement des administrations en 2015, puis 2 % supplémentaires chaque année
– une diminution de 22 % des investissements en 2015, puis 2 % supplémentaires chaque année
– une diminution de 4 % des frais de personnel en 2015, puis de 2 % supplémentaires chaque année

Comment l’Etat pourra-t-il encore assurer les missions essentielles de nos services publics ? Car les services publics, ce ne sont pas des fonctionnaires planqués, ce sont les policiers, les infirmiers et infirmières, les facteurs, les juges, les gardiens de prison,…

Le gouvernement MR/N-VA compte non seulement réduire leur nombre mais aussi s’en prendre à leurs salaires et leurs statuts pour les aligner sur le privé.

Le PS n’est certainement pas opposé à une modernisation du service public, mais ne nous trompons pas sur le véritable défi de cette modernisation : la finalité ne peut pas être « moins de service public », mais « mieux de service public ».

Je serai, avec mes collègues socialistes, particulièrement attentive à la mise en œuvre de ce volet de l’accord.

Car ce que le gouvernement nous réserve s’apparente bien plus – et monsieur le député Flahaux comprendra cette comparaison – à un thriller de Stephen King qu’à une jolie petite histoire de Lewis Caroll…. »

One Comment on “L’essentiel? Défendre les travailleurs!

Louise
26 octobre 2014 chez 14 h 40 min

Bonjour Madame la Députée,

Je voudrais juste que l’on prenne compte de TOUS les fonctionnaires sans faire de discrimination. En effet, les services publics comprennent non seulement des agents « de terrain » comme les policiers ou les facteurs mais aussi de nombreux gens actifs dans les bureaux, qui ne sont pas des « planqués » comme d’autres catégories de travailleurs peuvent le penser et comme maintenant nos propres employeurs (les Ministres) tendent à le faire croire.

Je ne supporte pas que l’on parle des agents travaillant à l’extérieur en disant « les actifs ». Doit-on en conclure que les agents travaillant dans des bureaux sont alors « les passifs » ? Je peux vous dire qu’après plus de 30 ans en tant qu’agent « sédentaire », je me sens fatiguée, usée, après avoir fait le boulot de plusieurs personnes, en ayant manqué du matériel informatique le plus élémentaire (imprimante à partager à plus de 20 personnes), en ayant subi les ordres contradictoires de petits chefs de plus en plus nombreux et choisis de manière arbitraire, en ayant été pressée comme un citron car considérée tantôt comme « bon » agent tantôt comme trop lente (car privilégiant la qualité).
Les dizaines et les dizaines d’agents administratifs se retrouvant en épuisement professionnel (aux niveaux fédéral, régional et communautaire) attestent de l’insoutenabilité rencontrée de plus en plus dans les bureaux des administrations… Ils n’ont simplement plus les moyens de faire correctement leur travail.
Merci de penser suffisamment à eux et de refuser qu’ils devient des « boucs émissaires », de refuser qu’on les submerge encore un peu plus de boulot, quitte à ce qu’ils ne puissent jamais reprendre le chemin du travail…

Bien à vous.

Laisser un commentaire