Close

16 mai 2019

Comment attirer de nouvelles recrues à la police?

Question orale de Madame Nawal Ben Hamou, députée fédérale, à Monsieur Pieter De Crem, Ministre de l’Intérieur au sujet des solutions proposées afin d’attirer des nouvelles recrues au sein de la police

 

Monsieur le Ministre,

 

La police fédérale manque de personnel, vous avez eu, je pense le temps de vous en rendre compte maintenant.

 

En effet, malgré les campagnes de recrutement, le taux d’échec et le délai entre le dépôt d’une candidature et le début de la formation est trop long pour certains profils qui n’hésitent pas à se tourner vers le privé, notamment chez les juristes, informaticiens ou sociologues. Jan Jambon, avait ainsi annoncé vouloir offrir des stages rémunérés au sein de la police pour encourager les jeunes à s’intéresser au secteur.

 

Les stages seraient ainsi rémunérés pendant une année, en s’inspirant d’expériences déjà développées aux USA. Votre prédécesseur avait également annoncé que ces stages pourraient commencer dès le début de cette année et pourraient concerner, à terme, tous les secteurs de la police.  

 

Monsieur le Ministre

 

  • Cette mesure prise par le Ministre Jambon est-elle toujours d’actualité? Les premiers stages sont-ils déjà lancés?
  • Comment s’organisent ces stages? Dans le cadre d’un programme scolaire ou post scolaire? S’agit-il plutôt d’insertion professionnelle en dehors du cadre académique?
  • A quelle hauteur seront rémunérés les stagiaires? Et comment la mesure sera-t-elle financée?
  • Comment comptez-vous communiquer sur ces stages pour attirer le public cible ?

Je vous remercie pour vos réponses.

 

Pieter De Crem, Ministre:

Les 19 et 20 décembre 2018 s’est déroulé en ma présence le Salon de l’emploi Niveau S (‘S’ pour Security, Safety & Society) en collaboration avec l’institut Vias.  Lors de ce salon, la Police Fédérale a sélectionné des candidats et concrètement, 17 contrats Rosetta sont en cours de finalisation.

 

Seules des fonctions du cadre administratif et logistique ont été ouvertes à ce type de stages.

 

Il s’agit d’engagements effectués sur base des compétences du candidat et de son diplôme. Les candidats peuvent ne pas encore avoir terminé leurs études mais ils ne pourront être engagés que sur base du diplôme le plus élevé en leur possession. De plus, les candidats devront également satisfaire aux conditions du plan Rosetta.

 

A la fin du stage, il sera possible pour le candidat de postuler dans le cadre d’un recrutement externe classique (contractuel ou statutaire) ou de présenter les épreuves de sélection pour un emploi opérationnel. Dès lors, l’expérience professionnelle acquise au sein de l’institution policière lui confère un avantage certain (connaissance du fonctionnement de l’organisation, ses missions, …).

 

La rémunération sera fonction du niveau (commun ou spécifique) de la personne engagée (liée au diplôme et à la description de fonction).

 

Cette mesure sera financée sur base des crédits en personnel de la Police Fédérale.

 

La présence de la Police Fédérale au Salon de l’emploi Niveau S a fait l’objet de plusieurs communications via différents canaux : Internet, Facebook, Twitter, Instagram et Youtube.