Question de Nawal Ben Hamou: la campagne de vaccination au sein de la police va enfin commencer

 
Mercredi 12 novembre, la députée fédérale Nawal Ben Hamou, inquiète du retard de campagne de vaccination au sein de la police, a interrogé le Ministre concerné à ce propos en commission Intérieur. Découvrez ici la question écrite dans son intégralité, ainsi que la réponse du Ministre.

Question de Mme Nawal Ben Hamou au vice-premier ministre et ministre de la Sécurité et de l’Intérieur, chargé des Grandes Villes et de la Régie des Bâtiments, sur « le retard de la campagne de vaccination au sein de la police » (n° 385)

 

Nawal Ben Hamou (PS): Monsieur le ministre, 40 000 policiers et membres du personnel civil de la police belge sont inquiets face au retard du programme de vaccination contre la grippe saisonnière. Au-delà du problème de santé publique, il y va également du bon fonctionnement des services de police, menacés de façon récurrente à cette période de l’année, par un taux élevé d’absentéisme dû à l’infection des voies respiratoires qui se transmet aisément.

 

Cette campagne de vaccination revêt donc une importance particulière dans les zones de police, où elle fait partie, depuis des années, d’un plan d’ensemble négocié avec le monde syndical. La campagne débute traditionnellement le 1er novembre et s’achève le 31 décembre. Or, à l’heure actuelle, rien ne serait encore prêt, pas même une date fixée.

 

Selon la presse, le Conseil des ministres n’aurait tout simplement pas encore donné l’autorisation aux autorités policières de procéder à l’achat du vaccin anti-grippe. Pour rappel, ce type de vaccin n’est pas obligatoire mais fortement recommandé, au vu des conséquences qu’une épidémie pourrait avoir sur les services de police.

 

Dès lors, Pourquoi les zones de police n’ont-elles pas encore reçu l’autorisation d’achat du vaccin? Quand vont-elles la recevoir? La pérennité de ce programme de vaccination est-elle remise en cause? Dans ce cas, une concertation sociale a-t-elle été organisée en ce sens?

 

Jan Jambon, ministre: Madame, en ce qui concerne le vaccin anti-grippe, je puis vous faire savoir que le bon de commande a été envoyé à la firme le 6 novembre dernier et que les vaccins viennent d’être réceptionnés par la police fédérale. La campagne de vaccination peut donc débuter.

 

Nawal Ben Hamou (PS): Je me réjouis de cette nouvelle, monsieur le ministre.