Le Test Prénatal Non Invasif bientôt remboursé

Question de Mme Nawal Ben Hamou à la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique sur « le test prénatal non invasif (DPNI) pour les femmes enceintes » 

Nawal Ben Hamou (PS): Madame la présidente, madame la ministre, le test prénatal non invasif (NIPT) est une avancée essentielle dans le domaine médical puisqu’il permet, par une simple prise de sang, de dépister la trisomie 21 in utéro et de délivrer une série d’informations très précises aux futurs parents. Si, récemment, le coût du test a été revu à la baisse, passant de 460 à 390 euros, il n’est toujours pas remboursé par l’INAMI et reste, dans la plupart des cas, à charge des patients. Ceci a pour conséquence de rendre ce test inaccessible aux femmes qui ne disposent pas des moyens financiers nécessaires.

A ce propos, vous répondiez en juillet 2015 à la question de mon collègue Eric Massin, que vous aviez chargé le Conseil technique médical de rédiger une proposition de remboursement pour ce test. Mes questions sont donc les suivantes.

Où en est-on avec cette proposition de remboursement? Une liste de critères devra-t-elle être respectée afin de bénéficier de ce remboursement? Ce test sera-t-il prochainement plus accessible, permettant à un plus grand nombre de femmes d’en bénéficier?

Réponse de Maggie de Block, ministre de la Santé

Merci pour votre question, madame Ben Hamou. Tout d’abord, vous dites que des patientes n’ont pas la possibilité de faire le dépistage. Ceci n’est pas vrai car l’autre test existe encore. Votre question concerne spécifiquement le test NIPT. J’ai toujours dit que je voulais rembourser le test NIPT pour toutes les femmes enceintes qui le souhaitent et intégrer ce remboursement dans la nomenclature des prestations de santé. J’ai aussi débloqué les moyens nécessaires pour le remboursement et ai transmis aux instances compétentes de l’INAMI une proposition visant à prévoir ce remboursement dans les mois à venir. J’attends prochainement les propositions finales adoptées par le Conseil technique médical et le Comité d’assurance de l’INAMI. Ce sera donc pour très bientôt.

Nawal Ben Hamou (PS): Cela tombe bien. C’est positif. Pour moi, c’est trop tard, mais pour les femmes qui souhaiteront en bénéficier, ce sera très prochainement remboursé.

Maggie De Block, ministre: Pour votre prochain bébé, ce sera en ordre.

Nawal Ben Hamou (PS): Je vous remercie.