2015-12-02 17.10.02

« Faire le ménage à Molenbeek »? Quel est ce plan du Ministre Jambon pour la commune?

Nawal Ben Hamou (PS): Monsieur le ministre, j’avais prévu toute une série de questions auxquelles vous avez partiellement répondu mais je voudrais tout de même revenir sur vos propos assez rudes envers la commune de Molenbeek et ses habitants. Vous avez dit, et ça a été repris à plusieurs reprises par mes collègues, vouloir faire le ménage. Vous avez aussi et surtout fait mention d’un plan qui concerne la commune et ses habitants! J’ai été interpellée par votre projet d’envoyer des agents du SPF Intérieur. Je souhaiterais savoir comment sera envisagé ce plan spécifique à Molenbeek. Comporte-t-il un volet réel de prévention? Je parle bien de prévention, pas de dissuasion, c’est un volet nécessaire également. Comment se décline ce volet? Et surtout, quel sera le rôle de ces fonctionnaires que vous comptez envoyer à Molenbeek? S’agit-il de prévention ou de collaboration avec les services de police ou la commune?

Jan Jambon, ministre: Madame Ben Hamou, on a en effet répondu à pas mal d’éléments concernant Molenbeek. Dans les jours ou les semaines qui viennent, je présenterai un projet pour Molenbeek et peut-être d’autres sites à Bruxelles. Il est en tout cas clair – et je l’ai toujours dit- que je le ferai en concertation avec les différents pouvoirs: la commune, les zones de police et les Régions. On ne peut pas nier les liens entre Molenbeek et le terrorisme. On doit faire quelque chose. Mais, je le répète, en collaboration avec tous les niveaux. Le plus important, et je sens que la volonté est présente aux différents niveaux, est de pouvoir rassembler les différents pouvoirs pour agir! Vous êtes intervenue à propos de ma proposition de confier aux agents du SPF Intérieur la mission d’enregistrer les habitants. Très peu de temps après les attentats de Paris, j’ai rencontré, en compagnie du premier ministre, Mme la bourgmestre de Molenbeek. Lors de notre entrevue, elle a soulevé le problème de l’enregistrement des personnes et des habitations de sa commune! En matière de sécurité, il est primordial de savoir qui se trouve sur notre territoire. C’est vrai pour les réfugiés mais c’est aussi vrai pour les habitants d’une commune. C’est la raison pour laquelle j’ai émis cette proposition tout en envisageant la mise à disposition de la commune d’agents supplémentaires! Il s’agit d’une proposition dans le but de collaborer, ensemble, pour résoudre cette problématique. Il ne faut pas attendre jusqu’à la mise en place d’un plan global car il y a urgence. Nous allons voir comment mettre tout cela en pratique. Je me rends compte que ce travail peut être dangereux. Nous devons aider les fonctionnaires communaux et du SPF Intérieur et prévoir un soutien policier, si nécessaire.! Je ne veux pas anticiper et dire que nous devons toujours envoyer des policiers avec eux. Il faut voir aussi où est le danger. Je suis prêt à accorder un soutien de forces policières, si c’est nécessaire.

Nawal Ben Hamou (PS): Monsieur le ministre, je vous remercie pour vos réponses. Vous avez parlé de radicalisme. Il est certes indéniable qu’il y a eu plusieurs départs de Molenbeek, mais aussi d’autres communes. Il faut le préciser! Vous vous dites également disposé à envoyer des agents pour venir en aide à la commune, mais ce qu’il faut concrètement à la commune, ce sont des policiers. Vous vous y engagez à condition que ce soit nécessaire, mais ce qu’il faut, c’est recruter. C’est ce que la commune demande parce qu’il y a un travail judiciaire à réaliser et qu’il ne peut l’être que par du personnel policier. On ne demande pas du personnel temporaire. C’est un travail à faire sur le long terme. Le problème touche le cœur de notre société. Le travail doit être fait correctement. Ce ne sont pas quelques missions de sécurité qui vont résoudre le problème.
Je vous ai posé la question de la prévention, vous n’avez pas répondu. Qu’allez-vous faire pour dissuader ces jeunes de partir? La commune attend aussi un plan préventif. Vous lancez un slogan « à la Sarkozy », vous déclarez à la presse que vous allez nettoyer Molenbeek, mais concrètement cela consiste en quoi? Les Molenbeekois attendent une réponse aussi parce qu’ils ont été stigmatisés par vos propos. Dans ces moments difficiles, j’estime qu’en tant que ministre, vous ne devez pas stigmatiser toute une commune. Ce n’est pas un discours à tenir surtout vis-à-vis de la population qui n’y est pour rien! Si vous pouvez faire quelque chose, c’est bien de recruter du personnel policier pour travailler correctement dans les quartiers. Mais le fait d’envoyer temporairement des
agents pour vérifier des adresses, je ne vois pas à quoi cela va servir. Vous allez installer un climat de suspicion. Je n’ai pas eu de réponse en ce qui concerne la prévention.!