Close

Qui suis-je?

Des quartiers nord de Bruxelles au Parlement Fédéral


Rien ne me prédestinait à faire de la politique. Ne cherchez pas, aucun élu ne figure dans mon arbre généalogique. Et c’est selon moi un gage d’authenticité. Une assurance de mener mon mandat à La Chambre, décroché en 2014, en ayant comme unique objectif celui d’aider, de faire avancer les choses, sans y voir un quelconque plan de carrière ou ambitions personnelles. 

Parce qu’avant d’être Parlementaire, je suis simplement Nawal, Bruxelloise des quartiers Nord, Belge d’origine Turque et Marocaine, aînée d’une fratrie de 4 enfants et maman d’un petit garçon. Et c’est en tant que telle que je veux relayer vos préoccupations auprès des instances politiques. 

Indirectement, en tout humilité, ce mandat à La Chambre, est aussi un message adressé aux jeunes Bruxellois, d’où qu’ils viennent, et peu importe leur parcours ou condition sociale: tout est possible, il faut s’accrocher et se donner les moyens d’y arriver. Vous ne valez pas moins qu’un autre. Prouvez-le! 

Ma vie professionnelle a débuté à la police de Bruxelles-Ixelles, comme cadre administratif. J’y suis engagée  après un cursus scolaire en Néerlandais. C’est là que j’ai pris conscience de certaines inégalités dans le monde du travail (conditions de travail dans le service public, pénibilité, égalité des chances…),ce qui m’a poussée à défendre les intérêts des travailleurs d’abord en tant que syndicaliste CGSP. Mes valeurs socialistes se sont nourries des combats menés sur le terrain, et tout naturellement j’ai pris conscience que pour faire changer les choses, il était nécessaire de passer de l’autre côté de la barrière, de faire de la politique. 

Je me lance alors en 2014 dans ma toute première campagne électorale après avoir fait le choix de la liste socialiste, la seule qui correspond à mes propres valeurs et que je connais pour y avoir milité. Et surprise : 6880 voix de préférence. Je décroche le 5ème siège à La Chambre pour le PS Bruxellois. A l’époque c’est Philippe Close, actuel Bourgmestre de Bruxelles, qui m’appelle en me disant: « assieds-toi Nawal, tu viens d’être élue Députée Fédérale ». C’est parti ! 

Une opportunité incroyable de mener les combats que je porte depuis des années, sur la scène politique : égalité des chances, droits des femmes, défense de la fonction publique, respect des droits des travailleurs, de la place et des emplois pour la jeunesse, etc…

J’intègre alors les commissions de l’Intérieur, Naturalisation, Pétition, Lutte contre le terrorisme, et en tant que suppléante les commissions Santé Publique, Economie et Relations Extérieures. 

La tâche n’est pas facile face à un gouvernement des droites. Mais avec le groupe PS à La Chambre, nous lui tenons tête et nous imposons comme un parti de propositions. Je vous invite d’ailleurs à les découvrir en parcourant mon site Internet.

N’hésitez pas à me contacter pour toute question ou sollicitation. 

Fraternellement, 

Nawal.